La Lune aujourd'hui

Contenu du site
21 observations
206 images.

compteur

Site en ligne depuis
le 09 juillet 2004.

Charlie Hebdo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Images avec un reflex numérique

Ecrit le 29/12/11.

Utilisation du logiciel PHD Guiding

Introduction :

La caméra Orion Starshoot que j'utilise est livrée avec le logicielPHD Guiding, qui permet de gérer très facilement la mise en oeuvre de l'autoguidage. Il est à noter que la version du logiciel fourni avec la caméra est une version spécialement dédiée à celle-ci, mais que ce logiciel se trouve gratuitement sur Internet et peut s'adapter à toutes sortes de configurations d'astrophotographie. Bref, on suppose que le logiciel est installé, que les deux câbles de la caméra (câble USB et câble d'autoguidage) sont branchés, que la monture suit la cible visée : il ne reste plus qu'à lancer le logiciel.

Mode d'emploi :

La fenêtre suivante apparaît.

Phd

On va cliquer sur l'icône de l'appareil photo Phd, tout en bas à gauche, afin de sélectionner la caméra utilisée. Dans la fenêtre qui apparaît, je sélectionne Starshoot Autoguider puis OK.

Phd

On va dans le menu Mount, afin de vérifier que l'option On-Camera est sélectionnée.

Phd

Ceci indique que les ordres vont être transmis directement à la monture par l'intermédiaire du câble d'autoguidage. Les autres options du menu sont destinées à utiliser d'autres protocoles de guidage, dans mon cas elles sont inutiles.

On clique sur l'icône de la flèchePhd , et la caméra commence à faire des captures d'images.

Phd

La durée d'acquisition est à choisir dans le menu déroulant, en général je laisse 1 seconde de pose, dans tous les cas cela est suffisant. Le but est maintenant de choisir une étoile qui va servir de guide au logiciel.

On clique alors sur l'icône Stop Phd pour arrêter les captures, puis on clique directement avec la souris sur l'étoile-guide choisie. Un petit carré vert apparaît alors autour.

Phd

On clique maintenant sur l'icône de la cible Phd , et le logiciel démarre la phase de calibration : une grande mire en pointillés jaune apparaît, et PHD Guiding va envoyer des séries d'ordre à la monture afin de déterminer ses réactions, et à la fin de cette phase d'apprentissage, le logiciel sera en mesure de guider efficacement la monture.

Phd

Au début de la phase de calibration s'affiche le message W calibration en bas de la fenêtre du logiciel : PHD Guiding envoie une série d'impulsions à la monture, afin de faire se déplacer l'étoile-guide dans la direction Ouest.

Phd

Sur l'écran l'étoile va donc s'éloigner du centre de la mire dans cette direction. Au bout d'un certain nombre d'impulsions, le message E calibration apparaît : le processus s'inverse, le logiciel envoie des impulsions dans le sens opposé afin de ramener l'étoile au centre de la mire.

Phd

Ensuite, le message Clearing Dec backlash apparaît.

Phd

Puis un nouveau message, N calibration, apparaît à son tour, le logiciel envoie des impulsions pour déplacer la monture vers le Nord, l'étoile s'éloigne à nouveau du centre de la mire.

Phd

Enfin, la dernière phase du processus, indiqué par le message S calibration, ramène l'étoile à son point de départ.

Phd

C'est fini ! La mire en pointillés jaunes devient verte avec des traits pleins, et le sympathique message Guiding se lit en bas de l'écran. La monture est sous contrôle, on peut attaquer les acquisitions clin d'oeil !

Phd

Quelques problèmes que j'ai dû régler lors de mes premiers essais :

- la calibration ne se faisait pas. Un message d'erreur apparaissaît : RA Star don't move enough. En fait, l'étoile-guide ne se déplaçait pas suffisamment vite lors de la première phase de calibration.

Pour régler ce problème, il faut accéder au menu des réglages du logiciel en cliquant sur l'icône Cerveau Phd .

Dans le menu, il faut changer la valeur de Calibration step (ms) en l'augmentant : la valeur par défaut est de 750 ms, je l'ai remplacé par 3000, ce qui fonctionne bien avec ma configuration.

Phd

- il fallait plus de 20 minutes au début pour que la phase totale de calibration se fasse clin d'oeil ! Un peu long … En réalité, mon vieil (mais toujours vaillant clin d'oeil !) ordinateur portable ne possédait jusqu'alors que des ports USB 1.0, or la caméra est prévue pour fonctionner avec un port USB 2.0, bien plus rapide ! J'ai donc offert à mon vieux PC un carte PCMCIA avec 4 ports USB 2.0 et, ainsi équipé, j'ai sensiblement réduit le temps de calibration : maintenant le processus total ne prend plus que 5 à 6 minutes. C'est quand même plus raisonnable. Donc si vous ne possédez comme moi qu'un vieux PC portable avec de pauvres ports USB 1.0, il est temps d'investir dans ce genre de carte (c'est pas trop cher, une quinzaine d'euro et pas besoin d'être bricoleur puisque la carte s'insère bêtement dans le port PCMCIA du portable).

<